• Eau de vie

     

    Un beau matin de juin, dans la brise légère,

    Teinta le carillon, de sa touche angevine,

    Tandis que le parfum de la rose trémière

    Emplissait mes poumons de ses notes divines.

     

    Une colombe blanche approcha doucement,

    Comme attirée soudain, en ce sublime instant,

    Par cet or dans les branches, au-dessus de ce banc

    Où je goûtais l’air frais en écoutant le vent.

     

    Le jardin s’ennoblit de sa présence pure,

    Délicate et sensible à la beauté du jour.

    Dans son œil ébloui, épousant la nature,

    Je vis l’indescriptible et saisissant amour.

     

    Je vis l’or du soleil habiller les prisons,

    Et puis le bleu des mers noyer toutes les larmes.

    Je vis l’ange du ciel caresser l’horizon,

    Pour offrir à nos yeux l’élégance et le charme.

     

    Je vis plus ce jour-là qu’en toute une existence,

    Car j’ouvris mon esprit à un autre univers,

    Je fis taire ma voix pour sonder le silence

    Je trouvai l’eau de vie, sa grâce et son mystère.

     

    Alors s’ouvrit pour moi la porte d’un Eden

    Où le chagrin se meurt dans le souffle du vent,

    Où l’espoir et la joie fleurissent les rengaines,

    Où simplement, le cœur palpite doucement…

     

    Sérénita

    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , ,