• Heureux l'ami...

    Heureux l'ami...

     

     

    La distance et le temps séparent sans pitié

    Les cœurs abandonnés aux caprices du vent.

    Le parfum envoûtant de la pure amitié

    Se noie dans la rosée qui rejoint l'océan,

     

    Et les vagues l'emportent au hasard des brisants.

    La grande immensité au tumulte entêtant

    Ouvre bientôt la porte au silence angoissant.

    Puis le calme apparaît et l'esprit se reprend.

     

    Mais le cœur est touché, il bat plus lentement.

    Il est comme l'oiseau qui a brisé ses ailes,

    Regardant s'écouler sur la terre son sang

    Et colorer les eaux qui descendent du ciel.

     

    La distance et le temps ne sont que douce brise

    Pour les cœurs arrimés au port Fidélité.

    L'orage assourdissant n'a plus aucune prise

    Sur la soie embaumée de la douce amitié.

     

    La terre peut gronder, les éclairs foudroyer,

    Le cœur est un cristal à la force d'airain

    Qui brille sans compter, sans fin, sans y penser,

    En un cadre idéal, sans peur du lendemain.

     

    Heureux qui peut marcher chaque jour à chaque heure

    Sur le chemin fleuri d'une amitié fidèle.

    Il est un roi ailé au royaume du cœur

    Et pour toujours béni, sourit au bleu du ciel.

     

    Sérénita

     

     

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Février 2016 à 17:01

    Chère Martine, tu as bien raison. La véritable amitié ne souffre ni de la distance, ni d'une dispute passagère. Elle vit et se prolonge au delà du temps, de la distance et des épreuves de la vie. Passe une belle soirée, des bisous de ton amie Pomme d'épines.

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:27

        Bonsoir chère Pomme d'épines,

        La véritable amitié a ceci de tellement extraordinaire

        qu'elle ne peut tout simplement pas mourir :).

        Pas la grand forme aujourd'hui, je tousse sans arrêt

        comme une vieille locomotive happy

        Très bonne soirée,

         

        Sérénita

    2
    Dimanche 7 Février 2016 à 18:56

    Coucou Sérénita,

    Il y a des amitiés qui ne meurent jamais alors même si parfois le temps passe, c'est toujours avec un grand sourire un grand coup dans le coeur qu'on lit des nouvelles d'un ami.

    Justement je suis en train de penser qu'il y a longtemps que je n'ai eu de nouvelles d'un ami de Clermont-Ferrant alors je vais lui envoyer un petit mot.

    Ton poème est très beau et j'aime ses enchaînements.

    Bisous Sérénita et belle soirée à toi

     

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:29

        Bonsoir Patricia,

        Les véritables amis sont reliés par un fil invisible.

        Même quand ils sont séparés depuis très longtemps,

        quand ils se retrouvent, c'est comme s'ils s'étaient quittés la veille yes.

        Belle et douce soirée.

        Bisous,

        Sérénita 

    3
    Aquarella
    Dimanche 7 Février 2016 à 19:31

    Bonsoir Sérénita.

    J'aime la douceur et les rimes musicales de ce poème qui s'écoule comme du miel dans la gorge.

    Les mots y sont réconfortants et confirment ce sentiment que j'ai également de la valeur d'une amitié sincère qui se joue de l'espace et du temps.

    Il est des amitiés qui n'ont pas besoin d'être "prouvées" par des actes ou des mots.

    Elles existent, elles sont là, tout simplement.

    On le sait et cela ne s'explique pas.

    Ces amitiés-là sont des cadeaux précieux de la vie qu'il faut savoir garder au fond de son coeur et auxquelles on peut toujours s'accrocher en cas de tempête.

    Merci pour ce magnifique poème.

    Ta muse est très présente avec toi, en ce moment, chère amie.

    Bisous

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:31

        Bonsoir Françoise,

        Tu as raison, la véritable amitié n'a pas besoin de mot.

        Elle est là, vivante, vibrante, pour toujours,

        et se laisse porter sur l'onde du sourire...

        Très bonne soirée à toi.

        Bisous,

        Sérénita

    4
    Lundi 8 Février 2016 à 05:42

    Une amitié ne s'éteint jamais, le temps et la distance ne peuvent l'altérer, c'est dans un cœur pur qu'elle est souvent ancrée.

    Une véritable amitié nécessite une réciprocité, il y a l'ami et il y a soi même, chacun est un maillon de la chaine, si il manque un maillon la chaine est rompue. J'entends souvent parler de l'amitié qui prétend que l'ami n'est pas sur, mais jamais personne n'explique quel genre d'ami il est.

    Amicalement

    Claude

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:33

        Bonsoir Claude,

        Tu as tout à fait raison.

        En amitié, on a des droits, ceux d'être écouté, compris, encouragé...

        Mais on a aussi des devoirs du même ordre.

        Très bonne soirée.

        Amitiés,

        Sérénita

    5
    Lundi 8 Février 2016 à 11:45

    Bonjour Sérénita,

    Très beau poème sur cette amitié qui chemine parfois aux frontières de l'amour à moins que ce ne soit l'inverse avec le temps qui passe

    Belle journée,

    Dany

      • Lundi 8 Février 2016 à 19:36

        Bonsoir Dani,

        Quelqu'un a un jour nommé ce sentiment de l'amourtié.

        Je trouve la formule très jolie et particulièrement bienvenue,

        car il est vrai qu'il n'existe pas de mot pour le qualifier,

        et pourtant ce sentiment existe et il est très fort yes.

        Belle et douce soirée à toi, Dani.

        Bisous,

        Sérénita

    6
    Samedi 13 Février 2016 à 10:23

     

     

     

    7
    Samedi 13 Février 2016 à 19:05

    Bonsoir Fleur du désert,

    Quel gentil et joli message ! Il me fait très plaisir,

    surtout que j'émerge à peine d'une grippe qui m'a 

    un peu malmenée cette semaine arf.

    C'est vraiment agréable de trouver d'aussi chaleureux

    messages en revenant sur son blog.

    Un grand merci à toi !

    Avec toute mon amitié,

    Bisous,

    Sérénita

     

    8
    Dimanche 14 Février 2016 à 12:54

    Révérence ma petite Sérénita,

    Ton poème est bien écrit, j'aime beaucoup ! Je suis de ton avis.L'amitié virtuelle vaut souvent l'amitié réelle qui est parfois décevante.Je suis ravie de te connaître et d'autres amis aussi.

    J'espère que tu vas mieux ? Pas cool d'être malade ! Comme moi tu as une bronchite.Je tousse par moment, un peu moins quand même, et suis encore enrhumée.D'ici mercredi (fin des antibiotiques) ça devrait être passé.Mon mari Fernand s'est bien remit de son début d'AVC, pas de séquelles tant mieux.Deux après-midi par semaine il a de la rééducation à l'hôpital, cela lui fait du bien.

    Au plaisir d'avoir de tes nouvelles chère amie, prends bien soin de toi.Passes un bon dimanche et une agréable semaine.Gros bisous de nous deux smile

    Florence  

      • Dimanche 14 Février 2016 à 19:24

        Bonsoir Florence,

        Je suis contente que tu ailles mieux, ainsi que ton mari.

        De mon côté ce n'est pas encore la grande forme mais 

        il me faut être patiente. Ces virus, si petits soient-ils, ils 

        sont maous costauds ! happy

        Je pratique la méthode Coué wink2 Sourire smile

        Très bonne soirée à toi !

        Gros bisous,

        Sérénita

    9
    Lundi 15 Février 2016 à 06:52

    Quand le mot amitié sera respecté en tant que tel, nous aurons fait un grand pas

    bonne journée

    bisous

    marie

      • Lundi 15 Février 2016 à 17:27

        Coucou Marie !

        Avant d'être un mot,

        l'amitié est de la matière à travailler.

        Elle est l'argile du potier qui a le pouvoir d'en faire 

        une magnifique sculpture s'il y consacre du temps et tout son amour.

        Tout comme une fleur qui dépérit faute d'avoir été arrosée,

        l'amitié se meurt faute d'être entretenue.

        Très bonne fin d'après-midi, Marie.

        Bisous,

        Sérénita

         

    10
    Lundi 15 Février 2016 à 14:05

    Bonjour sérénita,

    il est bien beau ce poème,

    les vrais amis sont tels des rochers auxquels nous pouvons nous accrocher malgré les vagues terribles de la vie . ils ne bougent pas, ils sont des rocs , imperturbables au temps qui passe .

     

    Amicalement

    claude smile

    11
    Lundi 15 Février 2016 à 17:29

    Bonsoir Claude,

    Merci beaucoup.

    J'aime bien l'image que vous utilisez pour décrire l'amitié :

    "Les amis sont des rocs imperturbables".

    C'est tellement vrai et tellement réconfortant !

    Bonne soirée.

    Amitiés,

    Sérénita

    12
    Jeudi 18 Février 2016 à 11:05

    C'est si joli que j'en ai les larmes au yeux  !!!

    13
    Jeudi 18 Février 2016 à 17:04

    Merci Chrisy, ça me touche...

    14
    Lundi 29 Février 2016 à 11:28

    Je reviens sur ce poème toujours avec la même émotion !!!

    Je pense que l'amitié ne devrait pas mourir en effet !!!

    Pourtant moi je vis très mal une rupture, donc je me suis trompée quand aux sentiments de la personne en question !!! Moi je serai toujours là pour elle et pourtant je souffrirais moins si je ne parvenais à tirer un trait ; je pense que tout ça tu l'as déjà compris aux travers de mes articles....et je ne veux pas perdre tout à fait espoir non plus !!!

    De cette histoire il ne me reste q'une incompréhension totale !!!

      • Lundi 29 Février 2016 à 18:32

        Chère Chrisy,

        Quand l'amitié se termine (ou se tiédit) de cette manière, il est vrai

        que c'est d'abord très déstabilisant et attristant, surtout si 

        l'on s'est particulièrement investi dans la relation. 

        Une relation d'amitié, ce n'est pas rien. On se confie à un ami,

        on est complice entre amis, on rit ensemble, on pleure ensemble...

        bref, lorsque le lien est très fort, on se sent comme en symbiose avec l'autre.

        Mais il arrive que l'un des deux amis s'investisse plus que l'autre dans la relation.

        C'est un peu comme en amour. Si l'un aime plus que l'autre... aïe aïe aïe...

        Le jour où ça casse, ça fait très mal.

        Il me serait très difficile de donner des conseils, car je sais (pour l'avoir vécu), qu'en pareil cas, on perd un peu pied, on se sent perdu, que la pensée de l'autre devient presque obsessionnelle et qu'il faut du temps, beaucoup de temps pour digérer l'absence.

        Mais si cela peut te rassurer et te donner un peu courage, il arrive un moment où, yes ! enfin, on réussit à tourner la page. La douleur n'est plus, la solitude de l'absence n'est plus, et l'on arrive à regarder vers l'avant sans que nos pensées nous ramènent inévitablement au même sujet.

        Si si, je t'assure, même si, lorsqu'on est au milieu de la tourment des sentiments, on n'y croit pas vraiment. Un jour, on oublie et l'on est capable de se dire que si l'autre nous a laissé tomber, c'est qu'il ne nous méritait pas, tout simplement wink2

        Bon courage, Chrisy, tu tiens le bon bout ! 

        Bonne soirée !

        Bisous,

        Sérénita

    15
    Lundi 29 Février 2016 à 22:07

    Merci pour ces encouragements....vivement l'acceptation !!! Pour le moment j'ai l'impression que jamais je ne pourrai tourner la page !!!

    bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :