• Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    13 commentaires
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Un jour, un chasseur pénétra dans la forêt, s’égara et tomba dans un trou

    profond d’où il ne put ressortir. Il appela des jours entiers, de plus en plus

    faible et de plus en plus affamé. Finalement, le Bouddha-gorille l’entendit et

    s’approcha. En voyant les parois abruptes et glissantes, il dit à l’homme :

    « Pour être sûr de sortir de là sans te blesser, je vais d’abord m’entraîner avec

    des pierres. » Le gorille fit rouler des pierres de plus en plus grosses dans le

    trou puis les remonta l’une après l’autre. Il fut enfin prêt pour l’homme. Avec

    avoir grimpé péniblement en s’agrippant à des rochers et à des lianes, il

    poussa l’homme à l’extérieur et se servit de ses dernières forces pour

    s’extirper. L’homme regarda autour de lui, très heureux de retrouver la

    liberté. Le gorille gisait à côté de lui, haletant. L’homme dit alors : « Merci,

    gorille. Peux-tu m’aider à quitter cette forêt ? »

    — Oui, répondit le gorille, mais je dois d’abord dormir un peu pour retrouver

    mes forces. » L’homme observa le gorille en train de dormir et se mit à

    réfléchir : « J’ai très faim. Je peux sortir de cette forêt tout seul. Ce n’est qu’un

    animal. Je pourrais lui écraser la tête avec une de ces pierres, le tuer et le

    manger. Pourquoi ne pas le faire ? L’homme souleva une des pierres le plus

    haut possible et la projeta violemment contre la tête du gorille. L’animal hurla

    de douleur et se redressa rapidement, stupéfait et la face ensanglantée. Il

    regarda l’homme et lorsqu’il comprit ce qui s’était passé, des larmes lui

    montèrent aux yeux. Il secoua tristement la tête et dit : « Pauvre homme.

    Maintenant, tu ne pourras plus jamais être heureux. »

     

    Rick Hanson DR Richard Mendius - Le cerveau de Bouddha.

    Texte adapté de l’un des contes de Jataka

     

     

    « La haine ne vainc jamais la haine. La haine se vainc par l’amour. C’est une loi éternelle. »

    Le Dhammapada

    Partager via Gmail

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique