• Le "souffle-douleur " et le bon samaritain

     

    Le "souffle-douleur" et le bon samaritain

     

    Qu'est-ce qu'un souffle-douleur ? C'est une personne qui transporte avec elle, en elle, tant de souffrance ou de colère, que lorsque vous passez près d'elle, vous pouvez presque sentir son souffle d'amertume descendre sur vous.

     

    Il est des souffle-douleur qui soufflent leur douleur inconsciemment, comme s'ils avaient besoin d'extérioriser leur trop-plein d'amertume. Ceux-là ne cherchent pas à vous inonder de leur souffle, ils ne font que transporter avec eux une peine trop lourde.

     

    Mais il est aussi des souffle-douleur qui soufflent spécifiquement sur certains êtres, leurs futurs souffre-douleur, choisis précisément par eux parce que présentant toutes les caractéristiques d'un bon samaritain.

     

    Qu'est-ce qu'un bon samaritain ? C'est une personne altruiste qui ne passera jamais à côté d'un être qui souffre sans tenter de lui venir en aide d'une manière ou d'une autre. Car c'est le principe même du bon samaritain. C'est sa nature. C'est ancré dans ses gènes. Il est aimant, généreux et désintéressé. Il ne peut tout simplement pas faire autrement. Et si, de temps à autre, il s'exprime lui-même en tant que souffle-douleur - après tout, il est aussi humain que les autres - ce n'est jamais pour attirer la compassion. Car il s'estime toujours mieux loti que n'importe qui. Un bon samaritain est aussi une personnalité humble et hypersensible.

     

    Aussi, quand ce bon samaritain rencontre un souffle-douleur de la deuxième catégorie, il n'en ressort pas toujours indemne. Ce dernier se sert souvent des sentiments d'autrui pour alimenter ses propres illusions, parfois même à des fins nuisibles. Comme un vampire, il aspire le sang de vie d'autrui pour sa propre consommation, vidant ce dernier, du même coup, de toute son énergie. Quand le bon samaritain s'en aperçoit, il est extrêmement déçu, blessé et en colère, mais aussi, étrangement, honteux. Honteux de s'être laissé gruger. Honteux de se sentir coupable. Pire encore : honteux d'avoir été obligé de couper les ponts avec le souffle-douleur, qui, dès lors, souffle une douleur encore plus intense. Du moins le samaritain le croit-il. Car un bon samaritain est incapable de penser autrement qu'en termes de bons et beaux sentiments. Ainsi, il se sentira toujours coupable d'entretenir de mauvaises pensées envers quelqu'un, même si cette personne s'est révélée fausse, vile ou cruelle envers lui.

     

    Si vous vous reconnaissez dans ce bon samaritain désabusé, cessez de penser qu'à cause de vous le souffle-douleur erre comme une âme en peine, soufflant deux fois plus fort cette peine que vous pensez avoir alimentée. Car il n'en est rien. C'est vous qui êtes vidée de votre énergie. Non pas lui. Voulez-vous continuer à augmenter sa dose d'hémoglobine en vous vidant de la vôtre par vos pensées coupables ? Dans ce cas, C'est vous, à présent, qui risquez de rejoindre le groupe des souffle-douleur. Et c'est ce qu'il cherche. Ainsi pense-t-il pouvoir supporter plus aisément sa propre charge. Vous n'êtes en aucun cas responsable de son mal-être. Vous avez fait ce que vous aviez à faire, ce que votre cœur vous a dicté de faire. Avec la générosité qui vous caractérise. La manière dont le souffle-douleur l'interprète et ce qu'il en fait, c'est son affaire, pas la vôtre. Cela ne regarde que lui et ne doit pas vous préoccuper ou vous empêcher d'avancer.

     

    En bon samaritain que vous êtes, poursuivez votre route. Continuez à exprimer votre nature profonde, faite de douceur et de compassion. Servez-vous simplement de votre ou de vos mauvaises expériences passées pour reconnaître les signes appartenant au souffle-douleur de deuxième catégorie et cette fois, passez votre chemin quand vous en rencontrez un.

    Pour votre propre tranquillité d'esprit.

    Sérénita


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Juin 2016 à 11:28

    Je ne sais pas si je suis un bon samaritain, mais en tout cas, toi, Martine, tu es notre bonne samaritaine ! Tes textes nous font toujours du bien et je t'en remercie ! ^^

    2
    Vendredi 3 Juin 2016 à 11:37

    Chère Martine, c'est incroyable que tu publies ce texte aujourd'hui car j'ai précisément un souci avec une personne de mon entourage que tu qualifierais donc de "souffle douleur". J'ai envie d'aider cette personne pour qui j'éprouve de la gratitude pour son aide passée et présente, mais cette personne me pompe mon énergie par sa négativité constante. Je n'aimerais pas en arriver à l'évincer de ma vie et je ne sais pas encore comment tout cela va évoluer. En tous cas, je reste vigilante et je vais sûrement prendre un minimum de distances.

    On pourrait dire que cette publication est une coïncidence mais comme je n'y crois pas... ^^ je devais certainement lire ton texte pour réfléchir encore à cette situation et peut-être me déculpabiliser?

    Belle journée mon amie, de gros bisous et à bientôt.

    Pomme d'épines.

    • Voir les réponses
    3
    Vendredi 3 Juin 2016 à 13:21

    Heu ......... bon ........mais........oui..........OK !!!

    Je crois que tu peux remplir les vides sans problèmes he

    Bisous ma belle et merci pour ce très bel écrit si judicieux !!!! belle samaritaine !!!

    • Voir les réponses
    4
    Vendredi 3 Juin 2016 à 14:25

    Bonjour, mon amie !

    Ton texte me rappelle quelques souvenirs douloureux qui, tout en étant inscrits dans ma mémoire, se sont dilués dans le temps et ont cessé de me faire mal.

    Je suis bien heureuse, en lisant ton texte, de m'apercevoir qu'aujourd'hui j'arrive à en sourire et à observer cela avec beaucoup de recul.

    Chacun doit vivre ses (ces) expériences pour mieux les comprendre.

    Il me semble mieux les détecter et elles ne me font plus peur, je crois.

    Merci pour ce développement extrêmement intéressant, avec tous les éclaircissements que tu y mets.

    Puisses-tu, toi-même, avoir et conserver ce recul, pour protéger ta belle âme.

    Gros bisous

    • Voir les réponses
    5
    Dimanche 5 Juin 2016 à 15:06

    Révérence ma chère Sérénita,

    Ton texte est intéressant et bien écrit.Lorsque j'étais au collège j'étais jalousée par beaucoup de filles, je n'étais pas une souffre-douleur mais elles passaient leur temps à me faire des misères pour le plaisir, je ne garde pas des bons souvenirs du collège à cause de ça, j'aimais surtout certains cours comme la musique & le chant, le dessin, le français et l'anglais.Au lycée ça c'est mieux passé...Sinon on peut dire que je suis une bonne samaritaine, et toi aussi mon amie ! smile

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi ça va malgré la pluie et la fraîcheur.La Loire a débordé mais nous n'avons pas d'inondations, heureusement.C'est triste pour les pauvres gens à qui c'est arrivé frown

    Bonne nouvelle : j'ai décidé de reprendre les cours de chant lyrique ! Je chante chez moi mais ce n'est pas pareil, les cours me manque ! Ma professeur accepte de me reprendre parmi ses élèves, c'est sympa.Elle me connait depuis 2 ans et demi ; si j'étais débutante je ne pense pas qu'elle aurait accepté...Mon prochain cours est mardi 7, je suis trop contente ! wink2 Bien que j'ai beaucoup progressé en 2 ans, j'ai encore besoin de conseils et de m'améliorer et les cours m'aident bien.J'espère pouvoir participer au prochain stage de chant qu'organisera ma professeur fin-août.Il reste seulement deux places disponibles (c'est limité car le salon de la prof n'est pas grand) et des personnes sont intéressées.Je vais m'inscrire, pas envie de passer à côté sinon il faudra que j'attende le prochain stage l'année prochaine...Je te tiens au courant.

    Je te redonne le lien de mon nouveau blog : http://art-lyrique.eklablog.com

    Hâte de lire te commentaires chère amie.

    Passes un bon dimanche et une agréable semaine, gros bisous de Fernand et moi.

    Florence

    • Voir les réponses
    6
    Danielle1943
    Dimanche 12 Juin 2016 à 12:08

    Bonjour Martine

    ta Plume ta bien suivie sur ce que je viens de lire c est vrai qu un souffre  douleur il y en à beaucoup l indifference des Personnes qui s en prennent qui malheureusement déjà cela commence à L école et en suivant la vie des adultes  dans le MONDE du Travail  là c est pas le top mais bon cela existe et le saura   subir les âneries des Personnes qui ce croient très supérieur et qui dans le fond n y sont pas mais bon ce sera de plus en plus dans la vie courante tu sais Martine dans ma jeunesse j avais subi ceci mais crois moi que des Années passer j avais pris les devants  et franchement du recul de tous cela et plus Personnes ne me le feront crois moi

    pour le samaritain oui il en faut c est sur et Mercie de cette lecture que tu explique bien les choses tu ais super et bon Dimanche bisous  DANNNNNNNN

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :