• On ne peut fuir son coeur

    On ne peut fuir son coeur

     

    La souffrance n’est que le pouvoir aussi illusoire qu’exorbitant que tu donnes au souvenir. Sois tout entier dans l’instant et la souffrance disparaît.

     

    La vérité est à la fois ton esclave et ton maître. Ton créditeur et ton débiteur. Car en se révélant à toi, elle t’offre ce merveilleux cadeau de la liberté, qu’il est ensuite de ton devoir de préserver.

     

     

    Pour ton propre équilibre. Dans toutes tes relations, n’oublie jamais que l’autre est celui qui te confronte à toi-même. Il est ton propre reflet. Tires-en les leçons et remercie.

     

    Le cœur est cette maison dans laquelle tu te cognes parfois aux parois. Les feux de tes folies peuvent le mettre en péril. Du moins est-ce ce que tu crois. Mais ce que tu ne sais pas, c’est que ses murs sont ignifugés. Rien ne peut les détruire. Ton cœur est le lieu de ta toute puissance. Au cœur de ton cœur tu es au ciel. Quand le doute t’assaille à l’extérieur, reviens à l’intérieur, au doux nid de ton cœur, là où t’enveloppe la douce lumière de l’amour universel.

     

     

    On peut fuir jusqu’au bout du monde, se fuir soi-même avec bonheur, mais jamais on ne peut fuir son cœur.

    Sérénita

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Août à 21:00

    Je ne fuis jamais ,j'affronte et surtout refuse de vivre dans le passé!

    Bisous

    Sabine

    2
    Dimanche 25 Août à 10:31

    Bonjour ma petite Martine / Serenita,

    J'ai vu que l'on peut te laisser des commentaires, cool !

    Intéressant texte que tu as écris, j'aime beaucoup.Tu as une belle plume ! smile

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi allons bien malgré des problèmes de santé (arthrose...), le moral est bon. Mais nous en avons marre de la chaleur, l'été est long ! On a hâte d'être en automne.C'est ma saison préférée avec le printemps.

    Au plaisir d'avoir ta visite sur mon blog, cela me manque.

    Passes un bon dimanche, gros bisous amicaux.

    Florence  

      • Dimanche 25 Août à 23:48

        Bonsoir ma chère Florence,

        Oui, j'ai réactivé l'accès aux commentaires, j'ai un peu plus de temps en ce moment. Pourvu que ça dure ! smile

        Merci pour ton compliment, ça me fait très plaisir.

        Je suis contente d'avoir de tes nouvelles. 

        Eh oui, la chaleur perdure. Encore un peu de patience, l'automne est bientôt là wink2.

        À très vite dans ton bel univers.

        Gros bisous,

        Martine

    3
    Hier à 04:50
    Les lâches fuient.. Bisous bisous
      • Hier à 19:44

        Bonsoir Nathy,

        C'est vrai, les lâches fuient. Il faut du courage pour affronter les tourbillons de son cœur :).

        Douce soirée !

        Bisous

    4
    Hier à 11:06

    Bonjour ma petite Martine / Sérénita,

    Mon petit coucou amical.

    J'espère que tu vas bien ? Fernand va bien, il s'est fait opérer il y a deux semaines du nerf cubital du coude gauche.Il n'a plus mal à son coude, les fils ne sont pas encore tombés ; il doit garder le bras en écharpe jusqu'au RV le 30 octobre avec l'orthopédiste...Moi j'ai toujours mal au dos et aux genoux, je ne peux pas rester longtemps debout sinon je fatigue. Ah l'arthrose ! Il faut faire avec pas le choix...

    Nous avons du soleil du matin au soir, pas de pluie depuis plusieurs jours ! J'espère qu'en octobre on aura moins chaud.

    Passes une bonne semaine ma douce amie, gros bisous

    Au plaisir d'avoir ta visite

    Florence

      • Hier à 19:47

        Bonsoir ma chère Florence,

        Je suis désolée pour vous deux. C'est la période où, en effet, l'arthrose se réveille, à cause de l'humidité environnante, même si cette année nous souffrons plutôt de la sécheresse. C'est étrange, parfois...

        En tout cas je vous souhaite un prompt rétablissement à tous les deux.

        Merci de ta gentille visite, ma douce amie. Excellente soirée !

        Bisous,

        Martine

         



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :