• Quand il ne reste rien

    Quand il ne reste rien

     

    Quand il ne reste rien qui puisse ensoleiller

    Les journées assombries de nuages de maux,

    Quand les soirs, les matins, ont l’air d’être endeuillés,

    Nous avons nos amis et le miel de leurs mots.

     

    Quand le vent du matin mélange avec fureur

    Les relents suffocants du fumier toujours chaud

    Avec les doux parfums de ces premières fleurs

    Qui au cœur du printemps font hennir les chevaux,

     

    Quand le fleuve de vie charrie les boues acides

    De nos rêves déçus et de nos peurs tenaces,

    Polluant sans répit cette eau pure et limpide

    De nos âmes à nu, cherchant du ciel la trace,

     

    Nous avons, cher ami, l’étrange certitude

    D’un avant sans tristesse, un après sans souci,

    D’un temps sans interdit où nulle solitude

    Ne transforme en détresse un simple écart de vie,

     

    Nous avons en nos cœurs le bonheur assuré

    D’un autre qui est là, d’un autre qui nous aime

    Et qui met plein d’ardeur à soulager nos plaies,

    D'un ton consolateur, à oublier nos peines.

     

    Alors nous sommes rois, alors nous sommes dieux,

    Rien ne peut nous atteindre et rien ne peut briser

    Cet élan plein d’émoi qui nous conduit aux cieux,

    Que nul ne peut éteindre et nous rend si légers…

     

    Sérénita


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Juin à 18:52

    Bonjour Sérénita,

     

    voici un texte puissant, fort, qui ne peut laisser insensible !

    la vie a mille raisons de nous faire passer par toutes sortes de turpitudes,

    lesquelles bien souvent laissent de profondes empreintes dans notre âme .

    Il est des fois , même , sous un soleil éclatant nous avons cette impression

    d'être dans le noir le plus total  " quand le fleuve de vie charrie les boues

    acides ..." j'aime beaucoup cette comparaison qui est très parlante et si

    juste !

    mais ton texte est également porteur d'espoirs, et cela aussi j'aime bien,

    " nous avons , cher ami, l'étrange certitude , d'un avant sans tristesse, un après

    sans souci,"

    franchement j'aime beaucoup, c'est bien écrit , les mots sont posés avec

    beaucoup de pudeur et de sensibilité, j'aime beaucoup !

    bravo à toi pour ce très beau texte !

    il est magnifique !

    bien amicalement

    claude

    • Voir les réponses
    2
    Vendredi 30 Juin à 17:21

    Chère Sérénita,

    Comme ton poème exprime bien l'îlot de refuge que nous pouvons trouver auprès de l'ami, quel qu'il soit (animal, proche ami(e), parent ou moitié(e), guide céleste s'il en est),... lorsque tout autour de nous semble partir à la dérive, lorsque les repères se dissolvent dans la souffrance, le chagrin, la solitude, l'angoisse, la peur....

    Quand nous avons la chance de pouvoir toujours nous tourner vers cet être, de quelque nature qu'il soit, nous avons là le miel qui adoucit la peine, calme et cicatrise les blessures, absorbe tout le mal pour nous redonner l'énergie et l'espoir, la compréhension et la lucidité nécessaires pour redémarrer, continuer, voire même nous envoler.

    Je ne reprendrai pas les merveilleuses phrases qui ont été soulignées par "dilunk", mais elles ont trouvé en moi la même sonorité, les mêmes fréquences qui m'ont fait vibrer à la lecture de ce texte magnifique.

    Bravo et merci pour ce partage plein d'espoir et de douceur qui nous donne toutes les raisons de ne jamais baisser les bras devant l'adversité.

    Heureux les coeurs qui se rencontrent dans ces douces vibrations et reçoivent en cadeau de si jolis mots.

    Très gros bisous à toi, mon amie.

     

     

    • Voir les réponses
    3
    Mardi 4 Juillet à 17:35

    Tendresse pour ami en détresse !!!

    C'est vraiment très approprié.

    Beaucoup de douceur réconfortante avec cet écrit.... tous tes mots sont pesés pour  amoindrir les difficultés, ............malheureusement, je sais qu'on peut tomber si bas qu'on est plus en mesure de trouver celui ou celle qui nous soutiendra..... mais comme tu le dis, cette personne ou cette présence existe, et il est bon d'y réfléchir, d'en prendre conscience pour savoir où et à qui s'adresser en cas de besoin !!!

    Elle est rudement mignonne aussi ton illustration...

    Bises et bonne soirée.......à très bientôt 

    • Voir les réponses
    4
    Lundi 24 Juillet à 23:40

    Bonsoir ma chère Sérénita,

    Me revoici après un mois d'absence sur Ekla, cela m'a manqué et les ami(e)s aussi ! J'ai refait un blog gothique, ayant supprimé l'autre.Désormais je garde le nouveau, je ne le supprimerais pas ! Une amie a remit les bannières et l'image de fond comme celui-ci que j'avais avant.

    Je te donne le lien :

    http://gothique-elegance.eklablog.com

    C'est celui-ci qu'il faudra mettre dans tes liens à la place de l'ancien blog.

    Les webmasters d'Ekla ont retrouvé mon "blog art-lyrique".Cela me fait deux blogs et c'est suffisant.Je te redonne le lien :

    http://art-lyrique.eklablog.com

    J'espère que tu vas bien ? Fernand et moi allons bien malgré nos soucis de santé.Il se remet d'une entorse du genou gauche (le 12 mai il est tombé sur un sol glissant).Son genou va bien mais il a toujours mal à la hanche et à l'aine gauches, il a passé un scanner et il y a un soucis.Il a RV mercredi avec un orthopédiste, on verra bien.

    A bientôt, au plaisir d'avoir ta visite.Passes une agréable semaine.

    Révérence et gros bisous

    Florence

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :