• Sept vies pour revivre

     

    Sept vies pour revivre

     

     "Vous avez sans doute pu vous rendre compte combien il est difficile de rester silencieux. Voilà bien un drame de notre époque, puisque le silence est associé à la solitude. Et le concept de solitude n’a pas bonne presse. Alors on fuit le silence comme on fuit la solitude. Voilà une époque où tout est fait pour isoler les personnes les unes des autres, puis une fois que la séparation est bel et bien réelle, actée et même acceptée avec fatalisme en tant que dommage inéluctable de notre société de consommation, on se plaint de la solitude ainsi induite. Il est vrai que cette solitude-là, imposée, subie, est infiniment triste et déplorable. Mais la solitude choisie, cette belle solitude qui favorise des moments privilégiés d’introspection est quelque chose de merveilleux. Elle permet la rencontre avec Dieu. L’intelligence infinie. L’Amour infini. La rencontre avec soi-même. Car la vérité, Dieu, ce que vous recherchez, consciemment ou inconsciemment, se trouve à l’intérieur de vous. Elle n’est pas dans une chapelle, dans une abbaye, dans une crypte, ou tout autre édifice religieux favorisant la prière, elle est à l’intérieur de vous.  Alors, bien sûr, le silence d’une église est sûrement un cadre plus propice à l’exploration de son propre silence, de sa propre vérité, mais ce n’est pas le lieu en lui-même qui vous permettra cette rencontre bénie avec Dieu, avec vous-même en Dieu et Dieu en vous. 

    .../...

    Pourquoi ensuite cette méditation dans la nature, mes amis ? Eh bien, parce qu’au sein de la nature, qui est la véritable église de Dieu, vous rencontrez d’autres éléments de Sa création, lesquels sont unis à vous par les liens naturels de l’unité divine. Vous retrouvez votre unité divine avec le Vivant. Vous la ressentez intensément. Et comme vous la ressentez intensément, vous vous ressentez vous-mêmes. Et vous ressentez Dieu en vous. Vous découvrez ainsi votre toute puissance, en Dieu qui vous aide à manifester celle-ci. Vous découvrez intuitivement toutes les possibilités merveilleuses qui existent déjà en vous et que, malheureusement, vous n’avez jamais pris la peine d’observer et d’analyser.

     

    Dans l’église naturelle de Dieu, nulle étiquette de croyant ou de non-croyant, de spirituel ou de profane, de déiste ou d’athée, de chrétien, de juif, de musulman, de bouddhiste… vous êtes. Tout simplement. Vous êtes. Comme sont les arbres, les fleurs, les animaux, le soleil, la lune, les étoiles, les mers, les océans, les rivières, les montagnes, les forêts… Vous êtes, et il ne vous est rien demandé d’autre que d’être et d’exprimer votre joie d’être, en la création divine parfaite.  C’est ainsi que vous manifestez votre gratitude et votre amour pour Dieu, pour la nature, pour vous-mêmes, et pour vos proches.

    Extrait de "Sept vies pour revivre"

    Sérénita

     

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Avril à 17:13

    Bonjour Martine,

    j'ai pris le temps de lire le texte que tu as posté et je dois dire que je m'y suis

    totalement retrouvé et il m'a fait un bien immense. C'est vrai que pour être en

    communication avec Dieu, le Grand tout, qu'importe le Nom que l'on puisse lui

    donner, car tous les plus beaux noms lui appartiennent, nous n'avons pas besoin

    de nous trouver dans une église, dans un lieu précis.... cela peut aider certaines

    personne, c'est vrai mais ce n'est pas le plus important . dans les Évangiles

    Jésus expliquait que pour nous rapprocher en toute sincérité de notre Créateur,

    il nous suffisait de nous retirer dans le secret de notre chambre .

    Les anciens celtes eux se retiraient dans des clairières ou s’installaient près

    de la mer pour communier avec leur Dieu .

    En cette période trouble, chère Martine tu nous rappelle les valeurs essentielles,

    celles de ne pas baisser les bras et toujours se tourner vers la douceur et

    la chaleur d'un amour ardent que notre Père aimant sait nous donner en

    tous temps et particulièrement maintenant .

    Merci à toi Martine, tu es tel ce phare qui balaie la nuit et qui rassure

    les navigateurs qui ont peur des vagues de cette période agitée .

     

    Prends bien soins de toi

    bien amicalement

    claude smile

      • Lundi 13 Avril à 19:11

        Bonsoir Claude,

        Merci infiniment, je suis très touchée par tes mots. 

        Je vois que nous sommes sur la même longueur d'onde à propos du fait que l'on peut trouver Dieu aussi bien dans l'intimité de sa chambre ou dans la nature que dans une église. J'irai même plus loin : je crois que l'on rencontre Dieu bien plus sûrement hors des églises. Pourquoi ? Parce que dans une église on te dit ce que tu dois croire, comment tu dois croire et pourquoi tu dois le croire, et toi tu t'en tiens à cela, tu ne vas pas chercher plus loin. Alors que dans l'intimité de ton coeur, tu cherches et cherches encore, tu poses d'autres questions, auxquelles tu finis toujours par trouver des réponses, si tu as vraiment la foi. 

        C'est ainsi  que je vois les choses, depuis bon nombre d'années maintenant, et j'y ai trouvé calme et sérénité.

        Cette période de confinement est en effet une occasion unique d'expérimenter la vraie rencontre avec Dieu, d'affiner ses convictions spirituelles ou de les enrichir, et surtout de trouver cette paix à laquelle chacun aspire tellement.

        Cet extrait est tiré de mon dernier roman, un récit initiatique qui met en scène deux personnages (un homme et une femme) en recherche d'identité. Je l'offre en lecture gratuite pendant toute la durée du confinement. Il est actuellement disponible en version numérique dans toutes les librairies en ligne (Amazon, FNAC, Cultura, etc). si le cœur t'en dit... smile Je serais évidemment très heureuse de connaître ton avis sur mon livre.

        Encore merci à toi.

        Bonne soirée et prends bien soin de toi également.

        Martine

         

    2
    Lundi 13 Avril à 21:02

    Rebonsoir Martine,

     

    c'est noté , je vais me faire un grand plaisir de lire ton livre.

    Je te dirai ce que j'en ai pensé et retiré. Aucun doute qu'il va

    certainement me plaire, nous avons une vision des choses identique .

    Bien amicalement

    claude smile

      • Lundi 13 Avril à 21:09

        Tout le plaisir est pour moi, mon cher Claude.

        À bientôt.

        Avec toute mon amitié,

        Martine



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :