• sos

          Certains êtres déboussolés, perdus dans le dédale de leur vie dévastée, n'osent demander de l'aide, bien qu'ils en aient terriblement besoin.

          Déçus par les liens amoureux, amicaux, parentaux ou fraternels, ils ont du mal à accorder leur confiance. Alors, sans même essayer, ils préfèrent renoncer et faire machine arrière. Parfois, ils lancent des SOS au hasard, puis s'enfuient aussitôt en courant, de crainte qu'on ne les entende.

          Ami, qui que tu sois, où que tu te trouves dans le labyrinthe de tes pensées noires, n'oublie pas que seules les paroles clairement exprimées peuvent être distinctement entendues.

          L'être bon et compatissant ne te fermera jamais sa porte. Mais ne la ferme pas toi-même aussitôt qu'il l'aura ouverte en entendant le petit coup léger de ton poing timide.

          Fais-lui confiance et surtout, fais-toi confiance.

          N'en veux plus à qui ne te donne pas ce que tu n'as pas demandé.

          Mais sans crainte, pose ta main dans celle que l'on te tend avec un sourire.

     

    Sérénita

     

     

    Partager via Gmail