• Souriez-lui

     

    Souriez-lui

     

    Il va, le regard fier et le pas décidé,

    Malgré le goût amer de sa vie lacérée.

    Il lui faut faire face et poursuivre sans elle,

    Mais son âme s'efface et son cœur est sans aile.

     

    Elle est partie trop tôt, elle est partie trop vite,

    Car son cœur au galop, bravant sa vie détruite,

    N'a pas pu résister à l'appel du sommeil.

    Elle s'en est allée rejoindre le soleil,

     

    Elle qui aimait bien voir briller un sourire

    Et nous offrait le sien, simplement, sans rien dire,

    Elle était une fée et sa douce musique

    En nos cœurs ont chanté, une saison magique.

     

    Lui-même était ce prince à l'épée pacifique,

    Dont la peur était mince et l'amour fantastique.

    Il adulait sa belle et la couvait des yeux,

    Jusqu'à l'orée cruelle en ce jour malheureux...

     

    Il a vu de ses yeux s'en aller son regard

    Et son corps malheureux se figer, sans espoir.

    Il avait tant aimé son regard feu-follet

    Et le parfum léger de son corps qui dansait.

     

    Aujourd'hui ses yeux pleurent et son corps en colère,

    Dans la sombre touffeur transpire un souffle amer.

    Car son autre est partie, derrière le grand voile,

    Au-delà de la vie, au-delà des étoiles.

     

    Qui donc pourrait lui rendre un jour son âme-sœur ?

    Qui donc pourrait comprendre un instant sa douleur ?

    Ecoutez simplement son cœur lourd qui s'épanche,

    Souriez-lui vraiment quand vers vous il se penche,

     

    Car c'est tout ce qu'un cœur peut faire pour cet homme,

    Dont l'amère douleur crie, tourbillonne comme

    Une feuille d'automne emportée par le vent

    En un jour monotone où pleure le printemps.

     

    Sérénita

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Septembre 2016 à 18:24
    C'est un très beau poème sur un sujet douloureux! Tu l'as écrit avec sensibilité mais force car le lien qui se rompt dans la mort a besoin de ces mots! Merci pour ce moment de tristesse qui parle très fort! Bises Gigi
    • Voir les réponses
    2
    Mardi 13 Septembre 2016 à 17:05

    Un petit coucou

    C'est un très beau poème

    Bises

    Béa kimcat

    3
    Mercredi 14 Septembre 2016 à 20:21

    Bonsoir chère Béa,

    Merci à toi, c'est très gentil smile.

    Bonne soirée.

    Bisous

    4
    Dimanche 5 Février à 09:05

    Bonjour Sérénita,

    un poème magnifique, touchant, qui ne peut laisser insensible !

    la vie peut sembler vide après le départ d'un être cher,

    elle peut paraître sans saveur, inutile....

    Pourtant ils ne sont jamais loin,

    ils sont là dans le silence, ils nous parlent,

    nous n'en prenons simplement pas conscience !

    un texte magnifique !

    bravo Sérénita

    j'aime beaucoup

    bien amicalement

    claude smile

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :