• Succès et échecs

    Réjouis-toi à chaque instant.

    Réjouis-toi de tes succès.

    Réjouis-toi même de tes échecs.

    Car tu ne sais quelle porte fermée à un succès

    peut te conduire vers une porte ouverte sur un triomphe.

     

    Sérénita

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Août 2014 à 10:36

    Un grand Sage a écrit : "Tout ce qui arrive est pour le mieux".

    Cette philosophie que j'ai adoptée depuis longtemps est en harmonie parfaite avec ton joli texte, Sérénita. Même lorsqu'une situation paraît décevante à priori, il faut toujours se dire qu'elle a sa raison d'être et qu'elle nous mènera tôt ou tard vers une autre qui nous rendra plus heureux.

    Si on regarde en arrière avec objectivité, on s'aperçoit que nombre de nos échecs nous ont guidé vers des victoires qui nous ont comblés.

    Très bon dimanche à toi, mon amie.

    Bisous

    • Voir les réponses
    2
    Dimanche 31 Août 2014 à 20:35

    Comme je suis d'accord avec toi ! Avec le recul des choses, je me dis souvent que la vie est une sorte de puzzle. Parfois, on pense que telle pièce va là, et puis non...on recommence à droite, à gauche, jusqu'à ce qu'un jour, on trouve le bon emplacement, et là on se dit "Mais oui ! Mais c'est bien sûr !" Et on se demande comment on a pu ne pas y penser plus tôt...sarcastic

    Merci à toi, mon amie, pour ton commentaire plein de bon sens, qui a été, comme souvent lorsque tu viens chez moi, l'occasion d'une intéressante réflexion yes.

    Gros bisous,

    Sérénita

    3
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 06:51

    La vie, un labyrinthe, avec des portes à ouvrir, donnant chacune dans une pièce différente, elle même possédant plusieurs portes qu'il nous est donné à pousser.

    Je pense à une initiation universelle, le choix est là, maître de notre destin nous le sommes un cours instants après il nous appartient  d'assumer ce geste qui va ouvrir une nouvelle porte vers une nouvelle vie.

    L’échec dans la vie : une pierre dans son jardin. Pour certain un cailloux dans la botte qui fait boiter, pour d'autre  une pierre pour border ne allée de jardin et  aussi  le départ d'un mur qui sera un jour une maison,  une cathédrale..... suivant ses désirs à accepter le rôle que nous devons jouer.

    Agréables moments

     

    4
    Samedi 15 Novembre 2014 à 18:58

    Merci, Loupzen pour cette pensée pleine de sagesse smile.

    J'aime beaucoup la métaphore de la pierre yes.

    Bonne soirée,

    Sérénita

    5
    Danielle1943
    Lundi 24 Novembre 2014 à 14:35

    coucou mon Amie

    je ne suis pas philosophie ce mot n est pas pour moi simplement j écrie ce que je ressens et te dire que les échecs dans une vie nous en avons plus que de succès quand on réfléchi bien  il faut y voir la réalité ce que nous apporte dans la vie autour de sois bisous Danielle

    6
    Mercredi 24 Février 2016 à 09:33

    Bonjour PL Sisley,

    Merci pour votre commentaire plein de sagesse,

    auquel j'adhère entièrement.

    Je crois que le secret du bien-être, c'est de savoir garder

    une certaine distance en chaque décision de notre vie.

    Nous sommes tous des créateurs de nous-mêmes et de notre environnement,

    et en tant que tels, nous prenons des décisions et nous agissons.

    Si nous ne le faisons pas, nous nous installons dans une sorte d'inertie qui,

    certes, peut nous être bénéfique un certain temps, mais 

    qui ne peut être bon pour nous sur le long terme (je pense), puisque nous

    sommes des êtres doués du sens créatif.

    Seulement, l'objet final, obtenu grâce à notre instinct créatif ne doit pas 

    prendre la place ni nous faire perdre de vue l'amour et l'enthousiasme

    avec lesquels nous avons agi.

    En d'autre terme, le but final est moins important que le plaisir éprouvé

    sur la route qui y mène.

    Pour rebondir sur votre réflexion "Parfois on va s'apercevoir que la direction 

    décidée ne nous est pas si favorable que ça, au contraire", je dirais même

    que parfois nous devons aller jusqu'au bout de cette route que nous avons prise,

    pour nous apercevoir que tout simplement, elle ne nous "va" pas, qu'elle ne nous correspond pas. Mais pour le savoir, il  nous faut aller jusqu'au bout :).

    Quand j'évoque cette porte fermée à un succès 

    qui nous conduit directement vers une porte ouverte sur un triomphe,

    je ne parle pas obligatoirement d'un triomphe obtenu en rapport 

    avec notre objectif initial (bien que cela puisse l'être aussi), mais bien du plus grand triomphe qui soit,

    celui du bien-être et de l'harmonie avec soi-même, cet état qui nous rend pleinement heureux, sans raison ni but, cet état, presque d'apesanteur, qui nous donne la sensation d'être à notre place là où nous sommes, quelles que soient les circonstances et quels que soient les buts accomplis ou laissés en instance.

    Merci beaucoup pour cette belle opportunité de réflexion

    apportée par votre commentaire éclairé.

    Très bonne journée ! 

     

    7
    Mardi 8 Mars 2016 à 14:46

    Me réjouir de mes succès, ça je sais faire....me réjouir de mes échecs surtout quand ils se présentent les uns derrière les autres, la je suis perdue et surtout pas prête à m'en réjouir !!! Peut être avec le temps !!!

    Bises !!!

    • Voir les réponses
    8
    Samedi 19 Août à 06:50

    Je reviens sur ce texte... et m’aperçois que j'y avais déjà laissé un commentaire disparu depuis. Dommage ! j'aurais bien aimé prendre connaissance de ma réflexion d'alors & voir où j'en étais 16 mois + tard. 

    ce qui est dit dans ce texte m'est arrivé parfois. J'aimerais que ce soit tout le temps le cas lors d'un échec. Pour l'instant, je n'y crois plus plus que ça. Disons qu'un coup, on obtient mieux, un autre non, quand la porte reste close. Etant davantage dans le concret, je donne désormais beaucoup plus d'importance à ce qui est devant mes yeux ou que je peux sentir par mes autres sens. 

    Comme je ne sais pas vers quoi je vais, je n'ai absolument plus confiance dans la vie comme j'ai pu l'avoir pendant plusieurs années : trop d'échecs justement & peu de portes + satisfaisantes ou d'autres qui sont restées elles aussi fermées. Forcément, ça vaccine contre la confiance. Mais comme je n'aime pas ma vie, que j'exècre le fait d'être ici, incarné sur une planète où je ne me rappelle pas avoir demandé à naître, cette méfiance est amplifiée. Je ne peux compter que sur ma lucidité pour éviter de me perdre... trop. C'est ce discernement qui m'aide à rester connecté au réel & à trouver encore une raison de continuer ce chemin sans queue ni tête.

    • Voir les réponses
    9
    Samedi 19 Août à 18:03

    Selon mon avis, être concentré sur le présent, c'est déjà une très bonne chose.

    Parce que oui, la vie n'a de sens que celle que nous lui donnons au présent. Tout à fait ! Et c'est là un point très important, car c'est ce qui nous permet d'exprimer notre liberté et notre indépendance d'esprit, ce que personnellement je considère comme la plus grande richesse qu'un être humain puisse posséder. 

    Qu'est-ce que le pouvoir ou la richesse quand on ne peut s'exprimer librement ?

    On est riche de ce que l'on croît, de ce que l'ose croire et de l'enthousiasme qu'on démontre à vivre ce que l'on croit.

    C'est en tout cas ce que je pense.   

    10
    Dimanche 20 Août à 02:20

    Du vendredi 14 novembre 2014 à ce jour dimanche 20 Août 2017 qu'ai je fait ?

    Je me suis enrichi de connaissance grâce à un agitateur de neurones qui sans s'en douter m'a rendu plus regardant des événements de la vie, qui m'a fait prendre conscience que mes écrits n'étaient pas futilité et contenaient (parfois ) de quoi l'étonner....J'ai progressé, vers quoi, vers qui....seul l'avenir me le dira...mais j'ai évolué....merci à vous mr SISLEY 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :